L’homme et la gynécomastie : quelle attitude adopter ?

Qu’est ce que c’est la gynécomastie ?

https://drderhy.com/photos/photos-gynecomastie/

La gynécomastie est une augmentation de la taille du tissu de la glande mammaire chez l’homme.

  • Elle sera physiologiquement présente lors de la puberté et chez la personne âgée.

 

  • La gynécomastie résulte du déséquilibre entre l’action en excès des œstrogènes (hormones sexuelles déterminantes dans le genre féminin) et celle des androgènes en déficit relatif, notamment la testostérone (hormone sexuelle déterminante dans le genre masculin).

 

  • Quand il y a majoritairement accumulation de graisse au niveau de ce tissu glandulaire mammaire, on parlera de adipomastie.

 

Quelle attitude adopter ?

  1. Regarder devant un miroir et évaluer si la gynécomastie est unilatérale ou bien bilatérale
  2. Identifier si les deux mamelons ont la même taille
  3. Palper les mamelons à la recherche de boules ou d’une masse
  1. Presser les mamelons pour rechercher un écoulement
  2. Rechercher s’il existe une douleur associée lors ou en dehors de la palpation des mamelons
  3. Palper les aisselles pour rechercher des boules
  1. Identifier (date, mois, année) le début des symptômes associés à la gynécomastie
  2. Rechercher et noter les traitements en cours et ceux débutés avant et pendant la période supposée de la gynécomastie
  3. Noter s’il existe des douleurs, une tuméfaction, ou autre anomalie que vous aurez notée au niveau des testicules
  1. Consultez votre médecin généraliste qui vous orientera vers une consultation spécialisée, notamment un Endocrinologue
Tags:

4 thoughts on “L’homme et la gynécomastie : quelle attitude adopter ?

    1. Cher Telly, question très intéressante. L’adipomastie est utilisée pour signaler une présence de tissus graisseux en quantité importante. La différence entre adipomastie et gynécomastie “vraie” se fera par un mammographie. Cet examen va déterminer si le tissu saillant est d’origine graisseux majoritairement, ou d’origine musculaire, et même repérer d’autres masses comme des abcès, des kystes, des métastases de cancer dans le sein. EN pratique médicale, le médecin peut au touché (palpation) avoir des indices qui orienteraient vers un diagnostic, mais la mammographie reste l’examen de référence
      Si tu as aimé💓, partage👉 et recommande👍 le via Facebook et Twitter au bas de l’article.
      Envie de plus d’infos Santé, Vous pouvez vous abonner sur notre compte Facebook 💝

    1. Chère Sandrine, bien pertinente ton approche. D’un point de vu purement médical (descriptif et général), toute tuméfaction mammaire vue sera définie comme une gynécomastie. Sur un plan de description et classification clinique et sémiologique, un abcès sera d’abord classifié dans le groupe des “tuméfactions et masses mammaires”. Dans ce groupe, on retrouvera les abcès, les kystes, les adipomasties (graisses), les tumeurs bénignes et malignes du sein, etc… Donc la réponse est “OUI”, si on est dans un descriptif général, et “NON” si on est dans une classification médicale précise de la masse.

      Si tu as aimé💓, partage👉 et recommande👍 le via Facebook et Twitter au bas de l’article.
      Envie de plus d’infos Santé, Vous pouvez vous abonner sur notre compte Facebook 💝

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *