10 astuces pour l’activité sportive pendant sa grossesse

1. 

Prendre l’avis de son gynécologue ou du praticien qui vous suit pour savoir si votre grossesse n’est pas à risque en pratiquant de l’activité physique

2. 

Bougez 30 minutes par jour, ou plus si vous le souhaitez

3.

Évitez les efforts soutenus pendant la grossesse, les activités à risque de chute, de chocs importants et de blessures

4.

Les activités à l’air libre augmentent la capacité d’oxygénation pour la maman et le futur bébé : la marche, la marche nordique, le jogging

5.

Les exercices dans l’eau (natation, aquagym) sont très appréciés. La nage mobilise tous les muscles du corps, l’aquagym permet l’exercice debout en soulageant les articulations

6.

Il faut savoir limiter les efforts et ne pas être excessif : éviter l’exercice jusqu’à essoufflement important

7.

La danse et la gymnastique douce sont très bien

8.

Proscrire toute activité physique allongée sur le dos, la grossesse avançant en âge (au-delà du 4ème mois)

9.

Il est contre-indiqué les activités qui obligent à des secousses

10.

Il faut arrêter l’activité sportive et consulter son gynécologue en cas de saignement vaginal, contractions utérines fréquentes et rapprochées, diminution des mouvements fœtaux, perte des eaux, douleurs dans la poitrine

Tags: ,

2 thoughts on “10 astuces pour l’activité sportive pendant sa grossesse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.